Abris voyageurs - Stations bus

PROCITY offre une large gamme d'abris et totems arrêts de bus pour tous voyageurs au cœur des villes ou près des gares routières. Ces abris voyageurs équipés d'assis-debout permettent aux usagers d'attendre les transports en commun, ou taxis dans un espace urbain confortable à l'abri des intempéries. Ils créent ainsi des espaces extérieurs protégés et facilement repérables sur les voies urbaines.

L’abri bus Procity est généralement fabriqué en aluminium et/ou structure acier  pour offrir  une  très grande robustesse. Il se décline en différentes finitions, couleurs et designs modernes ou contemporains, compatibles avec du mobilier ou équipement urbain déjà en place dans votre commune, ou en harmonie avec nos collections de mobiliers urbains pour collectivités.
Très fonctionnels, certains de nos modèles d’abris-bus sont modulables en termes de capacité pour répondre au mieux à tous vos besoins suivant les lieux à aménager et le nombre d'usagers à abriter ou le temps d'attente des transports en commun. 
De plus, ils peuvent être accessoirisés avec la mise en place de totem arrêt de bus et de panneau d’affichage (affiches pour les horaires de bus ou pour une communication publicitaire), ou du matériel urbain dédié au confort des usagers comme un assis-debout, un cendrier, une poubelle de propreté…
Enfin, les stations de bus que nous concevons avec un appui en porte-à-faux, sans prise au sol pour son auvent ou casquette, facilitent leur intégration dans l'espace public. Elles respectent les recommandations (PMR) sur l’accessibilité de la voirie et l'aménagement des trottoirs. C'est le cas, par exemple, dans nos réalisations de notre nouvel abri : la station de bus Kub.

Quelle est la réglementation concernant l’emplacements d'arrêt de véhicule de transport public ou collectif (autobus, tramway, taxis) ?


Elle fait partie de l’Arrêté du 15 janvier 2007 relatif aux exigences techniques d'aménagement urbain pour l'accessibilité de la voirie et des espaces publics en zones urbaines.
Ce texte officiel stipule qu’en milieu urbain, les arrêts pour les usagers des transports en commun doivent être aménagés en alignement ou en avancée (sauf dans le cas de contraintes techniques ne le permettant pas).


Ainsi, l'emplacement d'arrêt d’attente de transport en commun doit avoir une hauteur de bordure de chaussée adaptée aux différents véhicules desservant la ligne de transport. Et dans le cas d'un aménagement de station voyageurs guidée avec une hauteur par rapport à la chaussée à plus de 26 centimètres, une bande d'éveil de vigilance doit être mise en place sur toute la longueur de l'espace d’arrêt voyageurs.


L’accessibilité des citadins aux espaces d'attente voyageurs implantés sur la chaussée est elle aussi réglementée : 
. au moins un de leurs accès depuis le trottoir doit être totalement dégagé d'obstacles, que ce soient des poteaux, potelets ou retours latéraux.
. dans le cas d’un abri pour voyageur comportant un retour, un passage piéton sans aucun obstacle de 90 cm de large au minimum doit être aménagé, entre l'extrémité sur la rue de l’implantation de l’arrêt de bus et son retour. Cette largeur passe à 1.40 mètres lorsque le cheminement piétons n'est pas accessible du côté du cadre bâti de l’abris de bus, 
. L’aire d’attente doit permettre la rotation d'un fauteuil roulant qui embarque ou débarque d’un véhicule équipé. Ainsi, un espace de rotation de 1,50 mètre de diamètre doit être disponible pour permettre l’accès aux personnes à mobilité réduite.

Enfin, la signalétique et l’affichage des lignes de bus et trajets urbains pour chaque arrêt voyageurs desservi font eux aussi l’objet de préconisations pour faciliter leur lisibilité par les personnes déficientes visuelles :
. L’écriture du nom, lettre ou N° de la ligne doit utiliser des caractères de 12 cm de haut au minimum avec un contraste coloriel par rapport au support d’affichage. 
. Le nom de l’arrêt pour autocars doit être visible de manière perpendiculaire à l'axe de la rue. Sa typographie doit être de 8 cm de hauteur à minima avec une couleur contrastée.

Pour plus de précisions sur ce point, consultez l’annexe 1 de l’arrêté concernant la détection des aménagements, mobiliers et signalisation des équipements urbains par les personnes malvoyantes.